Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Travailler avec un conjoint collaborateur

Comptabilité, social et juridique

Dernière mise à jour le · 5 min

Photo de couverture de l'article

Il se peut que vous soyez à la tête d’une entreprise indépendante et que la personne avec qui vous vivez intervienne de façon bénévole pour le bon fonctionnement de votre structure. Cette situation n’est pas rare. Et d’ailleurs, elle possède un nom. C’est le statut du conjoint collaborateur.

Nous vous invitons à continuer à lire cet article, si vous souhaitez davantage découvrir cette position. 

1-Qu’est-ce qu’un conjoint collaborateur ? 

Un conjoint collaborateur est une personne physique avec qui est lié le chef d’une entreprise. Il peut s’agir des liens du mariage, des liens PACS (pacte civil de solidarité) ou de concubinage. Ce statut permet au conjoint du dirigeant de bénéficier d’une protection sociale pour son activité au sein de l’entreprise. 

2-Comment devenir un conjoint collaborateur ?

Afin de devenir un conjoint collaborateur, il existe des conditions indispensables à respecter. Parmi elles, la forme de la société est à prendre en compte. La société doit être, soit une entreprise individuelle. Soit une EURL, dont le dirigeant est l’associé unique. Soit une SARL dont le dirigeant serait en gérance majoritaire. Le chef d’entreprise, ainsi que son conjoint, doivent de plus être mariés, pacsés, ou vivre en concubinage. À côté de ça, le conjoint collaborateur doit exercer régulièrement au sein de l’entreprise et ne doit pas être rémunéré. Il peut cependant avoir une activité autre que l’entreprise.

3-Comment déclarer le fait qu’on dispose d’un conjoint collaborateur ?

Lorsque vous travaillez avec un conjoint collaborateur, il ne faut surtout pas oublier de le déclarer. Ce dernier est déclarable auprès du centre de formalités des entreprises. Il est possible de le déclarer au moment de l'immatriculation de la société. Si le statut “conjoint collaborateur” n'apparaît dans votre entreprise qu’après sa création, vous pourrez encore effectuer une déclaration de modification auprès du CFE. Veuillez noter que cette déclaration ne doit pas être effectuée au-delà de 2 mois à partir du début de l’intervention du conjoint dans l’entreprise. 

4-Les avantages du statut de conjoint collaborateur

Le conjoint collaborateur bénéficie de plusieurs avantages qui sont les suivants :

  • Le conjoint collaborateur bénéficie d’une protection sociale et des cotisations pour sa retraite ;

  • Une grande flexibilité sur les horaires, car il n’y a pas de contrat de travail ; 

  • Des cotisations sociales moins élevées ;

  • La possibilité de représenter le chef dans le pilotage courant de l’entreprise ;

  • Possibilité, en cas de chômage, de pouvoir cumuler son statut avec un contrat de travail salarié dans une autre entreprise afin de se rémunérer et d’augmenter sa protection sociale.

5-Les inconvénients du statut de conjoint collaborateur 

S'il existe des avantages évidents à posséder le statut de collaborateur conjoint, il n’en demeure pas moins que des désagréments sont bel et bien réels et qu’il faudrait les prendre en compte.   Un conjoint collaborateur ne peut en effet pas être rémunéré par l’entreprise. Que ce soit en salaire ou en dividende. Ensuite, sa protection sociale ne lui permet pas d’avoir des indemnités chômage en cas d'arrêt d’activité. De plus, en cas de problème sur le mandat de représentation, seule la responsabilité du chef pourra être engagée. 

6-Combien coûte un conjoint collaborateur à l’entreprise ? 

Comme mentionné plus haut, le statut de conjoint collaborateur n’impose pas de coûts salariaux. Cependant, il faudra, pour le dirigeant, s’acquitter des cotisations sociales en plus des cotisations du chef d’entreprise. Même si le conjoint collaborateur n'est pas rémunéré par l’entreprise. 

6-1-Les cotisations maladie 

Un conjoint collaborateur est en droit de bénéficier de l’assurance maladie sur le compte du dirigeant de l’entreprise. En 2022, il s’acquitte d’environ 140 € aux cotisations forfaitaires. Ce qui, sous certaines conditions, lui permet d'obtenir des indemnisations journalières en cas de maladie, de bénéficier d'arrêt de travail et d’indemnités lors des congés de maternité, de paternité et d’adoption. À savoir qu’il n’existe pas de cotisations à payer en ce qui concerne les allocations familiales, l’assurance maladie de maternité et la CSG-CRDS.

6-2- Les cotisations de retraite

Au titre de la retraite et de l’invalidité-décès, le conjoint a le choix de partager ou pas des revenus. Et ce, pour le calcul de ses cotisations. Voici comment ça se passe s’il ne choisit pas le partage de revenu :

  • La cotisation sans partage de revenu forfaitaire permet au conjoint collaborateur de valider ses 4 trimestres de retraite. 

  • La cotisation sans partage de revenu où un tiers du chef d’entreprise serviront d’assiette de cotisations. Dans ce cas, le collaborateur valide ses trimestres en fonction du montant auquel il aura cotisé. Le chef d’entreprise cotise, quant à lui, toujours sur la totalité de son revenu. 

  • Les cotisations sans partage de revenu où la moitié des revenus du chef d’entreprise serviront d’assiette de cotisation. 

Si le conjoint choisit le partage de revenu, la situation n’est à l’évidence pas la même. Dans ce cas, il faudrait l’accord écrit du dirigeant, car les 2 individus vont partager des droits en ce qui concerne les cotisations sociales. Ce qui aura pour conséquence immédiate de ne pas augmenter le montant des cotisations sociales. Le problème avec cette décision, c’est qu’elle ferait perdre certains droits au chef d’entreprise. Si les revenus sont faibles, sachez que la cotisation minimale de la retraite est fixée à 910 € en 2022. 

6-3-Les cotisations aux formations professionnelles 

Il est obligatoire pour le chef d’entreprise de s’acquitter d’une cotisation forfaitaire dans le cadre de la formation du conjoint collaborateur. Il est important que vous sachiez que les cotisations sociales sont soustraites au bénéfice du foyer fiscal. Exactement comme les cotisations du chef d’entreprise. 

Si vous souhaitez en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter ici, le blog de Clémentine. Votre leader français de l’expertise-comptable 100 % en ligne.   

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Comptabilité, social et juridique

Comment étaler vos dettes sociales ?

Chaque année, une entreprise doit pouvoir s’acquitter de ses cotisations sociales. Ces cotisations concernent principalement l’assurance maladie, les accidents de travail, l’assurance vieillesse, etc. Mais dans certaines situations, il arrive qu’une entreprise ne puisse plus s’acquitter de ces obligations.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

Facturer à l’étranger en freelance

Vous êtes freelance et travaillez avec des clients étrangers? Pour facturer à l'international il y a certaines informations à prendre en compte. Zone UE ou hors UE ? Quelle devise ? Avec ou sans TVA ? Dans cet article nous allons aborder tous ces sujets. 1- Rappel : Qu’est-ce qu’un freelance ? En guise de rappel, l’anglicisme freelance signifie, en français, travailleur indépendant et autonome.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

La différence entre capitaux propres et capital social

En tant qu’entrepreneur, les termes de capitaux propres et de capital social feront partie de votre quotidien. Si ces deux termes peuvent souvent être assimilés à un seul et même concept, ils sont, dans les faits, totalement différents. Chez Clementine.fr, nous pensons qu’il est important que ces deux éléments fiscaux ne puissent plus être confondus.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Karine Le Marchand, ambassadrice Clementine.fr

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur