Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Contrôle du Crédit de TVA

Comptabilité, social et juridique

Dernière mise à jour le · 2 min

Photo de couverture de l'article

Si votre entreprise est titulaire d’un crédit de TVA, vous pouvez en demander le remboursement sous certaines conditions mais l’administration fiscale peut être amenée à se prononcer sur cette demande. Voici nos explications.

1. Le principe de la déclaration de TVA

La TVA sur vos ventes constitue une TVA collectée et, sauf si l’ensemble des conditions requises pour admettre la déductibilité de cette TVA ne sont pas respectées, la TVA sur vos achats constitue une TVA déductible.

La TVA déductible sur les prestations de services n'est récupérable  que si les prestations de services ont été réglées aux fournisseurs.

Tous les mois, tous les trimestres ou tous les ans (suivant votre régime de TVA), nous calculons la différence entre la TVA collectée (celle que vous devez) et la TVA déductible (celle que l’Etat vous doit).

Si la différence entre le montant de la TVA collectée et le montant de la TVA déductible fait apparaître un solde négatif, vous disposez alors d’un crédit de TVA.

Ce crédit est en principe reporté sur les déclarations suivantes et viendra diminuer le montant de TVA que vous devez reverser. Cette imputation se fait sans limite de temps.

2. L'exception du remboursement de TVA

Par exception, il est possible de demander que ce crédit de TVA soit remboursé.

Toutefois, un crédit de TVA n’est remboursable qu’à la condition qu’il soit au moins égal à :

-150 €si vous déposez une déclaration de TVA annuelle,

-760 €si vous déposez une déclaration de TVA mensuelle ou trimestrielle.

La demande de remboursement se fait en même temps que le dépôt de la déclaration de TVA de la période considérée (exemple : déclaration de TVA du mois de Mars 2017 déposée en Avril 2017).

3. Le contrôle par l'administration fiscale

L’administration fiscale peut contrôler la demande de remboursement de crédit de TVA soit sur pièces, soit sur place.

a) Le contrôle des pièces

L’administration fiscale peut vous demander tous les justificatifs qui motivent une telle demande (exemple : copie de factures) et tous les renseignements qu’elle juge utiles.

b) Le contrôle sur place

L’administration fiscale peut également se rendre au sein de votre entreprise soit dans le cadre général d’une vérification de comptabilité, soit, à partir du 1er janvier 2017, dans le cadre d’une instruction sur place des crédits de TVA.

Cette nouvelle procédure doit être précédée de l’envoi d’un avis d’instruction sur place.

L’administration fiscale doit rendre sa décision dans un délai de 60 jours et cette décision ne peut intervenir plus de quatre mois après la notification de l’avis d’instruction sur place.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Comptabilité, social et juridique

Comment étaler vos dettes sociales ?

Chaque année, une entreprise doit pouvoir s’acquitter de ses cotisations sociales. Ces cotisations concernent principalement l’assurance maladie, les accidents de travail, l’assurance vieillesse, etc. Mais dans certaines situations, il arrive qu’une entreprise ne puisse plus s’acquitter de ces obligations.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

Facturer à l’étranger en freelance

Vous êtes freelance et travaillez avec des clients étrangers? Pour facturer à l'international il y a certaines informations à prendre en compte. Zone UE ou hors UE ? Quelle devise ? Avec ou sans TVA ? Dans cet article nous allons aborder tous ces sujets. 1- Rappel : Qu’est-ce qu’un freelance ? En guise de rappel, l’anglicisme freelance signifie, en français, travailleur indépendant et autonome.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

La différence entre capitaux propres et capital social

En tant qu’entrepreneur, les termes de capitaux propres et de capital social feront partie de votre quotidien. Si ces deux termes peuvent souvent être assimilés à un seul et même concept, ils sont, dans les faits, totalement différents. Chez Clementine.fr, nous pensons qu’il est important que ces deux éléments fiscaux ne puissent plus être confondus.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Karine Le Marchand, ambassadrice Clementine.fr

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur