Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Le résultat exceptionnel d'une entreprise, c'est quoi?

Comptabilité, social et juridique

Dernière mise à jour le · 3 min

Photo de couverture de l'article

1. Signification comptable

Le résultat exceptionnel est un indicateur en comptabilité. Il figure dans deux documents comptables importants à savoir le compte de résultat et le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG). Cet indicateur permet d’obtenir des informations sur le résultat dont la réalisation n’est pas liée à l’exploitation normale et courante de l’entreprise. Cela contrairement au résultat d’exploitation qui lui montre les opérations habituelles ou non exceptionnelles et cela quel que soit le montant de ces opérations. Le résultat exceptionnel montre l’impact des événements exceptionnels sur le résultat net ou résultat de l’exercice comptable de l’entreprise.

Une opération comptable est dite exceptionnelle en fonction de sa nature ou de son montant. Le résultat exceptionnel peut être constitué par exemple de recouvrement inattendu d’une créance ou encore le coût lié à une restructuration. Plus concrètement, il peut s’agir d’amendes, de pénalités, des frais liés à un sinistre… Il peut arriver, dans certains cas, que des opérations figurant dans le résultat exceptionnel doivent être reclassées dans le résultat d’exploitation. Comme par exemple lors d'une cession d’immobilisations, lorsque l’entreprise exerce une activité de location de voitures. Il peut donc comprendre des opérations de gestion ou des opérations en capital.

Il faut savoir que les normes internationales d'informations financières n'autorisent pas les résultats exceptionnels. En effet, une entreprise qui publie ses comptes en IFRS ne fera donc pas figurer le résultat exceptionnel mais devra montrer uniquement le résultat courant et un résultat total.

Une fois le résultat exceptionnel calculé, le résultat est soit positif soit négatif. Dans le cas où il est positif, cela signifie que l’entreprise réalise des bénéfices exceptionnels. Dans le cas inverse, l’entreprise a des pertes exceptionnelles.

2. Le calcul

Le résultat exceptionnel se calcule en faisant la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

Les produits exceptionnels peuvent être des pénalités clients, des dégrèvements d’impôts, des produits sur l'exercice antérieur ou encore des produits de cessions d’éléments d’actifs. Ceux-ci sont regroupés dans les comptes 77, 787 et 797. Tandis que les charges exceptionnelles peuvent être des pénalités, des créances devenues irrécouvrables, des charges sur les exercices antérieurs ou encore des valeurs comptables des éléments d’actifs cédés. On retrouve ces charges exceptionnelles dans les comptes 67 et 687 de la comptabilité.

Le calcul se traduit donc ainsi : produits exceptionnels – charges exceptionnelles.

Dans le détail, le résultat exceptionnel = produits exceptionnels + reprise sur provisions + transferts de charges exceptionnelles – charges exceptionnelles – dotations aux amortissements et aux provisions exceptionnels.

3. L’intérêt de calculer le résultat exceptionnel

L’analyse du résultat exceptionnel permet de vérifier la bonne ou mauvaise performance économique de l’entreprise de façon globale. Celui-ci permet donc de vérifier la rentabilité de l’exploitation. Il donne des informations sur les résultats réalisé lors de cessions d’immobilisations, sur les amortissements dérogatoires pratiqués par l’entreprise et toutes les dépréciations exceptionnelles d’actifs ainsi que sur les litiges qu’anticipe l’entreprise ou ceux rencontré.

Le calcul du résultat exceptionnel se réalise généralement lors de la reprise d’une entreprise. Le résultat doit être étudié avec précision afin d’obtenir des indications sur les événements non-courants subis par l’entreprise. Le calcul peut également être réalisé en cours d’existence de l'entreprise. À ce moment-là, le résultat doit être comparé dans le temps afin d’analyser l’évolution de l’entreprise. En revanche, il est rare de calculer le résultat exceptionnel lors de la création d’une entreprise puisque celui-ci est lié à des événements imprévisibles, ce qui est assez rare en début d’activité.

Il permet de calculer un ratio financier, à savoir la rentabilité des opérations non-courantes. Celui-ci permet de mettre en avant l’importance du résultat exceptionnel sur le chiffre d’affaires. Celui-ci se calcule ainsi : Rentabilité des opérations non-courantes = (résultat exceptionnel/Chiffre d’affaire hors taxe)*100.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Comptabilité, social et juridique

Comment étaler vos dettes sociales ?

Chaque année, une entreprise doit pouvoir s’acquitter de ses cotisations sociales. Ces cotisations concernent principalement l’assurance maladie, les accidents de travail, l’assurance vieillesse, etc. Mais dans certaines situations, il arrive qu’une entreprise ne puisse plus s’acquitter de ces obligations.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

Facturer à l’étranger en freelance

Vous êtes freelance et travaillez avec des clients étrangers? Pour facturer à l'international il y a certaines informations à prendre en compte. Zone UE ou hors UE ? Quelle devise ? Avec ou sans TVA ? Dans cet article nous allons aborder tous ces sujets. 1- Rappel : Qu’est-ce qu’un freelance ? En guise de rappel, l’anglicisme freelance signifie, en français, travailleur indépendant et autonome.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

La différence entre capitaux propres et capital social

En tant qu’entrepreneur, les termes de capitaux propres et de capital social feront partie de votre quotidien. Si ces deux termes peuvent souvent être assimilés à un seul et même concept, ils sont, dans les faits, totalement différents. Chez Clementine.fr, nous pensons qu’il est important que ces deux éléments fiscaux ne puissent plus être confondus.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Karine Le Marchand, ambassadrice Clementine.fr

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur