Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Le concept de Joint-Venture : la coentreprise

Création et financement

Dernière mise à jour le · 3 min

Photo de couverture de l'article

En créant une activité, les entrepreneurs disposent d'une multitude de choix aux créateurs en fonction de leurs situations et de leurs projets. Parmi les multiples opportunités qui s’offrent aux entrepreneurs, il y a le concept de coentreprise, aussi appelé “concept de Joint-Venture”. Il s’agit d’un élément qui peut être utile dans le cadre de votre projet. Dès lors, qu’est-ce que la coentreprise ? On vous explique tout !

1-Qu’est-ce que la coentreprise ?

Il s’agit d’une collaboration effectuée par plusieurs entreprises dans le but d’accélérer leur processus de développement. Ainsi, les entreprises membres du groupe ont la possibilité de marquer leurs présences au sein de plusieurs secteurs, de s’implanter dans de nouveaux pays et d’obtenir de nouveaux marchés. D’un point de vue général, la durée de cette collaboration est limitée dans le temps.

2- Comment faire de la coentreprise ?

Avant toute chose, sachez qu’il existe deux types de Joint-Ventures (coentreprises). Nous avons d’une part des Joint-Ventures purement contractuelles élaborées avec un simple contrat de collaboration, et d'autre part, nous avons des Joint-Ventures aussi bien contractuelles que sociétaires (contrat de collaboration et filiale commune).

2-1- Coentreprise : les éléments à prendre en compte

Au moment de s’associer, les entreprises doivent élaborer des contrats de Joint-Venture. Ceci dans le but de pouvoir établir les termes et les règles à respecter dans le cadre de leur collaboration. Le contrat de coentreprise doit donc comporter, en son sein, les éléments suivants : 

  • Le choix de la forme juridique ;

  • La durée de la Joint-Venture ;

  • Les modalités de création de la coentreprise ;

  • Les termes liés à la répartition des coûts ;

  • Les termes liés à la répartition des investissements et des bénéfices ;

  • Le fonctionnement de l’entité commune quant aux montants du capital, des droits de votes, des apports à réaliser par chaque entreprise membre, etc. ;

  • La clause d'imprévision soumise en annexe au contrat de Joint-Venture ;

  • Les objectifs de l’entité en termes de chiffre d’affaires.

2-2- La fiscalité de la coentreprise

Comme pour la création d’une entreprise, la fiscalité applicable à la coentreprise dépend de sa forme juridique. Lorsque la coentreprise possède une personnalité morale, elle est automatiquement redevable à l'impôt sur les bénéfices. Le pourcentage de ce taux va dépendre, en conséquence, de la réglementation en vigueur au sein du pays dans lequel votre coentreprise s’implante.

Dans le cas où la coentreprise ne dispose pas de personnalité morale, les bénéfices sont attribués aux résultats de chaque entreprise membre selon les proportions mentionnées en amont, à l’intérieur du contrat.

3- Les avantages et les inconvénients de la coentreprise

Si vous souhaitez vous lancer au sein d’une aventure de coentreprise, vous devez savoir que ce concept avantageux peut également représenter des inconvénients.

3-1- Les inconvénients de la Joint-venture

Comme mentionné plus haut, le concept de Joint-Venture peut, dans certains cas, représenter des inconvénients. Puisque celui-ci engendre les situations suivantes :

  • La prise en compte de l'intérêt commun, qui a pour conséquence de limiter les prises de décisions ;

  • L'impossibilité pour une entreprise de pouvoir s’approprier la totalité du bénéfice de l’opération.

3-2- Les avantages de la Joint-Venture

Cependant, le concept de coentreprise ne présente pas que des inconvénients puisque celui-ci a également pour effet avantageux de :

  • Pouvoir répartir les différents investissements, les différentes charges et les différents risques ;

  • Permet de faciliter l’implantation d’une entreprise à l’international ;

  • Bénéficier d’une complémentarité de compétences afin de favoriser la présence de l’entreprise au sein de nouveaux marchés.

4- La Joint-Venture obligatoire

Il peut arriver que vous soyez obligés d’avoir recours à de la Joint-Venture malgré votre bon vouloir. Cette situation est surtout présente lorsque les entreprises souhaitent s’implanter à l’international. C’est le cas par exemple de la Chine, qui impose aux sociétés souhaitant être présentes au sein du territoire chinois de s’associer aux entreprises locales.

Si vous souhaitez en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter le blog de Clémentine. Votre leader français de l’expertise-comptable 100 % en ligne.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Création et financement

À quoi sert un organisme de gestion agréé (OGA) ?

Un organisme de gestion agréé (OGA) est une personne morale qui a pour but de détecter et de prévenir les potentielles erreurs qui relèvent de la fiscalité.  Pour le dirigeant d’une entreprise, le fait d’adhérer à un OGA n’est pas anodin. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi.

· 3 min

Création et financement

Le prêt de main d'œuvre

Dans le cadre de vos activités entrepreneuriales, il se peut que vous disposiez d’une carence en main d'œuvre. Or, la main d'œuvre est souvent indispensable au bon fonctionnement d’une activité. Pour pallier à ce problème, vous allez contracter un prêt auprès d’une autre entreprise, mais pas n'importe lequel : dans le cas d’espèce, vous souhaitez obtenir un prêt de salariés.

· 4 min

Création et financement

Les avantages et les inconvénients de la SARL de famille

Dans le cadre de vos activités entrepreneuriales, il se peut que vous décidiez de mettre sur pied une entreprise familiale. Dans ce cas, une SARL pourrait s’avérer être la forme juridique idéale ! Ici, votre objectif est de mettre sur pied une entreprise qu’on appellera une SARL de famille.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Karine Le Marchand, ambassadrice Clementine.fr

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur