Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

La transmission d’entreprise

Création et financement

Dernière mise à jour le · 5 min

Photo de couverture de l'article

Si vous possédez une entreprise, il se peut que vous soyez amené à un moment donné à la transmettre. La transmission d’une entreprise nécessite, en effet, de pouvoir respecter certaines réglementations. Plusieurs méthodes sont envisageables afin de réaliser cette transaction avec succès. On vous explique tout !

1 - Qu’est-ce qu’une transmission d’entreprise ?

Il s’agit d’une transaction qui a pour objectif de transmettre la propriété de votre entreprise à un individu moral ou physique. Elle peut s’effectuer de plusieurs manières en fonction de votre forme juridique et de vos objectifs.

2 - Les raisons de transmettre votre entreprise

Il existe plusieurs éléments qui peuvent pousser les entrepreneurs à transférer leurs entreprises. Ces raisons sont multiples et ne peuvent pas être énumérées. Parmi ces raisons, nous pouvons compter la transmission pour héritage d’un père ou d’une mère à son enfant, pour un départ à la retraite ou pour une raison quelconque qui jouerait en faveur de l'entrepreneur.

3 - Les étapes à suivre pour transmettre votre entreprise

Comme nous l’avons mentionné plus haut, il existe des étapes à prendre en compte si vous souhaitez transmettre votre entreprise sereinement.

Lorsque vous vendez ou achetez une entreprise, il s’agit d’une transmission. Ainsi, avant toute opération, vous ne devez pas omettre d’effectuer une préparation. Il s’agit d'une étape importante qui ne doit pas être effectuée au hasard. Nous vous expliquons ce que vous devez faire :

  • Vous devez réaliser, en amont, un audit comptable auprès de votre acquéreur dans le but que celui-ci puisse prendre connaissance des éléments comptables et financiers de votre entreprise ;

  • Un audit fiscal dans le but de s'assurer que votre entreprise est conforme aux règles fiscales qui lui sont appliquées ;

  • Afin de pouvoir s’assurer que votre entreprise est conforme au Code du travail et de la réglementation sociale applicable aux salariés de la structure, un audit social doit également être effectué ;

  • Vous devez également avoir recours à un audit juridique afin de vérifier les documents et les différents actes que possède votre entreprise.

NB : Pour mieux pouvoir effectuer la transmission de votre entreprise, un compromis de vente doit généralement être élaboré entre vous et l’acquéreur. Ainsi, il sert d’acte de vente à partir du moment où les conditions qui permettent d'obtenir un financement et qui permettent de pouvoir réaliser les procédures obligatoires sont réunies. Nous parlons principalement du droit de préemption des salariés et du droit de préemption de la commune en cas de mise en place d’un tel droit au niveau du plan urbain.

4 - Comment transmettre une entreprise ?

Après vous être assuré que vous réunissez les conditions nécessaires, le transfert peut avoir lieu. Ici, vous devrez rédiger l’acte de vente. Celui-ci doit contenir les informations requises. Ainsi, il peut être effectué de deux principales manières :

  • Par acte de cession de fonds de commerce, si vous possédez une entreprise individuelle ou s’il s’agit d’une société qui met à la vente ses fonds de commerce ;

  • Par acte de cession des parts sociales (et d'action), si vous transmettez l’intégralité de votre société (et sa structure juridique).

Une fois tout ceci fait, l’étape suivante est d'effectuer des formalités de publicité et d’inscriptions modificatives en vous rendant au CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Aussi, la cession des titres de votre société n’est que très rarement le seul élément à modifier. Il est généralement suivi d’un changement de dirigeant. Vous devrez également penser aux modifications du siège social et de la forme sociale de la société.

5 - Le coût de la transmission d’une entreprise

Lorsque vous décidez de céder votre entreprise, vous devrez aussi pouvoir prévoir des frais de transfert. Ces frais sont influencés par votre méthode de transmission :

  • En ce qui concerne la cession d’entreprise : ici, les frais correspondent au règlement du conseiller juridique chargé de l’affaire de transmission.

  • En ce qui concerne une donation : il s’agit ici des honoraires du notaire et de vos droits de donations.

Vous serez dans l’obligation de régler vos frais de formalités et de publicités. En fonction des modifications qu’il y a à faire, le montant de ces frais varie. La fourchette des prix est généralement comprise entre 200 et 500 euros. Dans le cadre d’une cession, vous devrez faire enregistrer un acte de cession. Son coût dépendra de la nature de la cession :

  • Comptez entre 0 et 23.000 euros, 3 % jusqu’à 200.000 euros et 5 % au-delà pour une cession de fonds de commerce ;

  • En revanche, comptez de 0 à 23.000 euros, puis 3 % pour une cession de parts sociales ;

  • Pour une cession d’actions, veuillez prendre en compte 0.1 % du prix de cession.

Ainsi, le montant de cet enregistrement ne peut être inférieur à 25 euros.

6- Le recours au crédit vendeur lors de la transmission d’entreprise

Il existe un moyen qui peut s’avérer très intéressant lorsque vous envisagez la transmission d’une entreprise. Ici, le vendeur offre la possibilité au receveur de s’acquitter du montant sur la base d’un échéancier déterminé et un taux d'intérêt fixé dans le contrat. Il s’agit du crédit-vendeur. Ainsi, l’acquéreur de l’entreprise bénéficie de conditions de financements favorables.

Si le crédit-vendeur représente un avantage considérable, il peut rapidement devenir un inconvénient s’il est mal optimisé. Il ne faut pas écarter la possibilité selon laquelle votre acquéreur ne parviendrait pas à vous rembourser. Si une telle situation se présente, inutile de vous rappeler que vous aurez des difficultés à récupérer aisément votre prix de vente. Afin de pallier ce problème, nous vous conseillons d’opter pour une limitation de durée courte du crédit-vendeur et de ne surtout pas le réaliser sur la base de 100 % du prix de vente.

Bon à savoir : il existe plusieurs moyens de transmettre une entreprise. Les principaux moyens de le faire sont soit par une succession en cas de décès, soit par la vente du fonds de commerce, soit par la vente des parts sociales (et action) ou par la donation du fonds de commerce (ou des parts sociales et des actions).

Si vous souhaitez en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter le blog de Clémentine. Votre leader français de l’expertise comptable 100 % en ligne.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Création et financement

À quoi sert un organisme de gestion agréé (OGA) ?

Un organisme de gestion agréé (OGA) est une personne morale qui a pour but de détecter et de prévenir les potentielles erreurs qui relèvent de la fiscalité.  Pour le dirigeant d’une entreprise, le fait d’adhérer à un OGA n’est pas anodin. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi.

· 3 min

Création et financement

Les avantages et les inconvénients de la SARL de famille

Dans le cadre de vos activités entrepreneuriales, il se peut que vous décidiez de mettre sur pied une entreprise familiale. Dans ce cas, une SARL pourrait s’avérer être la forme juridique idéale ! Ici, votre objectif est de mettre sur pied une entreprise qu’on appellera une SARL de famille.

· 4 min

Création et financement

Le prêt de main d'œuvre

Dans le cadre de vos activités entrepreneuriales, il se peut que vous disposiez d’une carence en main d'œuvre. Or, la main d'œuvre est souvent indispensable au bon fonctionnement d’une activité. Pour pallier à ce problème, vous allez contracter un prêt auprès d’une autre entreprise, mais pas n'importe lequel : dans le cas d’espèce, vous souhaitez obtenir un prêt de salariés.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Karine Le Marchand, ambassadrice Clementine.fr

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur