Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Le budget prévisionnel à la création d’entreprise

Création et financement

Dernière mise à jour le · 5 min

Photo de couverture de l'article

En tant qu’entrepreneur, il n’est pas évident de pouvoir mettre sur pied une entreprise rentable. Entre les multiples questions que vous pouvez vous poser et les incertitudes comptables, juridiques et fiscales, l’étape de création peut très vite s’avérer compliquée. Pour cette raison, il est recommandé de pouvoir anticiper les potentielles dépenses qui s'imposent à vous afin de prendre en charge vos différents besoins entrepreneuriaux. De ce fait, il est conseillé d'effectuer un budget prévisionnel d’entreprise.

1- Qu’est-ce que le budget prévisionnel d’entreprise ?

Il s’agit d’un document qui a pour objectif d’anticiper les recettes et les dépenses d’une société. En d’autres termes, le budget prévisionnel contient les informations essentielles au plan de développement de votre société. On y retrouve en son sein plusieurs éléments tels que votre chiffre d’affaires prévisionnel, vos dépenses, vos financements et vos investissements.

1-2- Utilité du budget prévisionnel dans la création d’une entreprise

Suite à la création d'une société, l’établissement d’un budget prévisionnel va permettre à l’entrepreneur d’évaluer la viabilité de son projet et la performance de son entreprise. Tout ceci, par le biais d’indicateurs essentiels au pilotage de la société.

2- Réaliser un budget prévisionnel d’entreprise

Pour réaliser un budget prévisionnel d’entreprise, il est nécessaire de respecter trois différentes étapes. Ces étapes sont indispensables à l’élaboration fiable du budget. Il s’agit respectivement de la récolte et de la saisie des informations, des calculs nécessaires à l’élaboration du budget prévisionnel et l’analyse des tableaux.

2-1- L’étape de récolte et de saisie des informations

Il s’agit ici pour vous de pouvoir procéder au rassemblement de plusieurs informations comptables et fiscales. Le rassemblement de ces informations est une étape importante qu’il ne faut pas effectuer à la hâte. Ainsi, les informations à rassembler sont les suivantes :

  • Vos investissements ;

  • Le montant de votre chiffre d’affaires ;

  • Vos dépenses et le montant de vos salaires ;

  • Les financements et autofinancements ;

  • Les impôts et les taxes.

  • Il est important de noter que les éléments que vous décidez d’intégrer à votre budget doivent être anticipés de manière complète (taux de TVA, montant, modalités de paiement, etc).

Important : Dans l’idéal, il est recommandé d’avoir recours à des plateformes (logiciels et applications) qui permettent de réaliser des prévisionnels.

2-2- L’étape des calculs prévisionnels

Pour réaliser vos calculs prévisionnels, plusieurs alternatives s'offrent à vous : l'utilisation d'un logiciel pour auto-entrepreneurs, ou une application comme Clementine.fr qui prend en charge les calculs automatiques des informations contenues au sein de vos tableaux de prévision, … Ces outils sont très souvent nécessaires puisque certains calculs peuvent rapidement s’avérer complexes. À la suite de tout ceci, vous devrez enfin procéder à l’analyse des tableaux prévisionnels.

3- Valider votre budget prévisionnel

Afin de valider votre budget prévisionnel aisément, vous devez respecter certaines étapes importantes. Il vous faut dans un premier temps valider le compte de résultat, ensuite vous devrez valider le tableau de trésorerie avant de valider votre plan de financement et votre bilan. 

3-1- Valider le compte de résultat

Sur chaque période de prévision, vous devrez procéder à la vérification du montant du résultat net. Celui-ci doit absolument être positif. Un nombre négatif signifie en effet que vous tournerez à perte. À partir de là, deux situations sont possibles : 

  • La présence d’un problème au niveau de la rentabilité de votre projet : dans le cas d’espèce, vous devrez déterminer la cause du problème qui peut être multiple (chiffre d’affaires insuffisant, problème de marge, …) ;

  • La présence d'un déficit justifié : il est possible de prendre l’exemple d’un début d’activité non rentable lié à d’importantes dépenses nécessaires au démarrage de l’entreprise.

3-2- Valider le tableau de trésorerie

Comme mentionné en amont, vous devez vous assurer que votre solde soit toujours positif, et ce sur l’ensemble des mois de vos études. Dans le cas contraire, vous devrez identifier le problème prévisionnel et y apporter des éléments de solution, à savoir le fait d’apporter plus de financement à votre projet, de réduire vos dépenses, etc. En plus de ça, vous devrez : 

  • Définir une marge d’assurance financière au sein de votre trésorerie ;

  • Visualiser l’évolution et la tendance de votre trésorerie via une courbe de variation (en considérant que cette marge est un seuil critique de trésorerie que vous ne devrez jamais franchir).

3-3- Valider votre plan de financement

Il s’agit ici pour vous de pouvoir garantir la supériorité de vos ressources quant aux besoins financiers qu’impose votre projet. Si vous ne disposez pas de cette garantie, ceci pourrait indiquer que votre projet n’est pas réalisable dans l’immédiat. Inutile donc de vous rappeler que la totalité de vos ressources doit vous permettre de combler tous vos besoins. Mais pas que. Puisque vos ressources doivent également vous permettre de régler les montants relatifs aux premiers mois d’activité. En d’autres termes, de financer votre fond de roulement.

3-4- Valider le bilan

Cette étape vous permet de prévisualiser de manière complète le patrimoine de votre entreprise.  Cette prévisualisation vous informe sur ce que l’entreprise possède (ses actifs) et sur ce que l’entreprise doit (son passif). Ainsi, le bilan contient, en son sein, plusieurs éléments mentionnés dans les autres tableaux prévisionnels : le montant de la trésorerie, le compte de résultat, le financement et les investissements. L’équilibre de votre bilan doit impliquer le fait que les éléments de l’actif immobilisé soient financés par les passifs sur une longue période et que les éléments de l’actif circulant (créances client, trésorerie, etc.) et les éléments du passif circulant soient en adéquation, de manière à ce que votre trésorerie nette reste positive.

Bon à savoir : L’objectif d’un budget prévisionnel est de valider la viabilité et la rentabilité de votre projet de création. Il s’agit d’un élément important qui doit figurer dans votre business plan. En cette nouvelle année, si vous souhaitez démarrer une activité, nous vous invitons à prendre le taureau par les cornes et à commencer à créer votre entreprise.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Création et financement

EURL ou SASU : le guide pour choisir son statut

Lors de la création d’une entreprise, choisir le bon statut juridique est une étape cruciale. Ce choix influence plusieurs aspects de votre société, tels que le régime fiscal, la protection sociale et la responsabilité des associés. Si vous envisagez de créer une entreprise seul, vous pourriez vous demander quel statut juridique choisir entre EURL ou SASU.

· 7 min

Création et financement

À quoi sert un organisme de gestion agréé (OGA) ?

Un organisme de gestion agréé (OGA) est une personne morale qui a pour but de détecter et de prévenir les potentielles erreurs qui relèvent de la fiscalité.  Pour le dirigeant d’une entreprise, le fait d’adhérer à un OGA n’est pas anodin. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi.

· 3 min

Création et financement

Le prêt de main d'œuvre

Dans le cadre de vos activités entrepreneuriales, il se peut que vous disposiez d’une carence en main d'œuvre. Or, la main d'œuvre est souvent indispensable au bon fonctionnement d’une activité. Pour pallier à ce problème, vous allez contracter un prêt auprès d’une autre entreprise, mais pas n'importe lequel : dans le cas d’espèce, vous souhaitez obtenir un prêt de salariés.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 25€HT / salarié / mois

Un de nos gestionnaires de paie établit les bulletins de salaire de vos salariés et les déclarations sociales de votre entreprise.

Comparer les offres en détail
  • Bulletins de paie et charges mensuelles
  • Déclarations sociales, contrats de travails
  • Conseils illimités avec notre gestionnaire de paie
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 39€TTC / mois

Un Expert-Comptable Clementine vous accompagne dans la création de votre micro-entreprise et vous avez accès à notre logiciel comptable.

Comparer les offres en détail
  • Création de votre micro entreprise incluse
  • Accès à notre application de gestion comptable
  • Devenez un micro entrepreneur en 48h
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Dès 99€HT / mois

Expertise-Comptable adaptée pour les dirigeants de TPE-PME, commerces et E-commerçants.

Comparer les offres en détail
  • Suivi des grands-livres
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique
  • Gestion des notes de frais
  • Liasse fiscale
  • Et plus encore !
Démarrer
Photo de l'égérie Clementine qui montre le formulaire

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

4.2 sur 5 sur

4.2 sur 5 sur