Membre de l'ordre des Experts-Comptables

Le Blog de Clementine

Actualités comptables et fiscales, conseils, guides et livres blancs.

Les obligations comptables, fiscales et déclaratives d’une micro-entreprise

Comptabilité, social et juridique

Dernière mise à jour le · 3 min

Photo de couverture de l'article

1. Les obligations comptables

Les entrepreneurs sous le régime de micro-entreprise profitent d’un allègement d’un point de vue comptable. En effet, l’entrepreneur n’a aucune obligation de produire des comptes annuels et de tenir des livres comptables. Il est simplement demandé un enregistrement chronologique des recettes et des achats de l’entreprise. Les obligations comptables d’une micro-entreprise est donc de tenir à jour le livre de recettes et le registre des achats.

a. Le livre de recettes

Le livre de recettes répertorie l’ensemble des transactions de l’entreprise. Celui-ci contient donc les recettes accompagnées des factures correspondantes et de toutes les autres pièces justificatives nécessaires. Ce livre est souvent représenté sous la forme d’un tableau comprenant plusieurs informations. Le tableau comprend donc : la date de la vente ou de la prestation, le numéro de la facture payée, l’identification du client, la nature de l’opération affectée, le montant encaissé ainsi que les modalités d’encaissement.

Le livre des recettes doit impérativement être rempli au jour le jour et de façon chronologique. Certaines recettes peuvent être regroupées s’il s’agit de recettes inférieur à 76€ et provenant de vente au détail ou d’un service rendu à des particuliers. Dans ce cas, ces recettes sont regroupées en une seule ligne et enregistrées en fin de journée.

b. Le registre des achats

La deuxième obligation comptable d’un micro-entrepreneur est donc de tenir un registre des achats. Celui-ci est prévu uniquement pour les activités de ventes de marchandises, ventes de fournitures, vente de denrées à consommer sur place ou à emporter ainsi que la vente de fourniture de prestation d’hébergement.

Ce registre doit lui aussi comporter certaines informations obligatoires. Ce registre distingue les règlements effectués en espace des autres moyens de paiement. Il indique également les références des documents justificatifs correspondant. Les informations de ce registre sont similaires au livre de recettes. En effet, il contient la date de l’achat, la référence de la facture correspondante, l’identité du fournisseur, la nature de l’achat ou de la prestation, le montant payé et le moyen de paiement.

2. Les obligations fiscales et déclaratives

Du point de vue des obligations fiscales et déclaratives, le régime de micro-entreprise permet des simplifications. L’entrepreneur doit soit déclarer les recettes encaissées, mensuellement ou trimestriellement, soit indiquer le montant total des recettes encaissées sur la déclaration personnelles des revenus de l’année.

L’une des obligations est donc de déclarer l’ensemble du chiffre d’affaires ou des recettes encaissées de l’entreprise, et cela, à la fin de chaque mois ou de chaque trimestre civil. Cette déclaration peut se faire directement en ligne, par exemple sur le site net-entreprises.fr. Le paiement des cotisations sociales s’effectue suite à cette déclaration.

L’entrepreneur doit également indiquer sur la déclaration complémentaire à la déclaration annuelle des revenus, le montant total des recettes encaissées sur l’année. Il doit aussi indiquer le montant total des plus ou moins-values fait au cours de cette même période. Cette obligation concerne les micro-entrepreneurs imposés forfaitairement ainsi que ceux qui ont choisi le versement libératoire d’impôt sur le revenu.

Photo de profil de Clementine

Article écrit par Clementine

Clementine sur Youtube

Découvrez la démo du logiciel Clementine

Participer au Webinar

Articles similaires

Comptabilité, social et juridique

Comment étaler vos dettes sociales ?

Chaque année, une entreprise doit pouvoir s’acquitter de ses cotisations sociales. Ces cotisations concernent principalement l’assurance maladie, les accidents de travail, l’assurance vieillesse, etc. Mais dans certaines situations, il arrive qu’une entreprise ne puisse plus s’acquitter de ces obligations.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

Facturer à l’étranger en freelance

Lorsque vous exercez en freelance (c'est-à-dire à votre propre compte), votre clientèle peut provenir de n'importe quelle région du monde. Il serait donc intéressant pour vous de pouvoir vous renseigner, dans quels cas, il vous est possible de procéder aux méthodes de facturation à l’étranger.

· 3 min

Comptabilité, social et juridique

La différence entre capitaux propres et capital social

En tant qu’entrepreneur, les termes de capitaux propres et de capital social feront partie de votre quotidien. Si ces deux termes peuvent souvent être assimilés à un seul et même concept, ils sont, dans les faits, totalement différents. Chez Clementine.fr, nous pensons qu’il est important que ces deux éléments fiscaux ne puissent plus être confondus.

· 4 min

Des offres adaptées à toutes les tailles d'entreprises

Dès 59€HT / mois

Expertise-Comptable idéale pour freelances, consultants, artisans, professions libérales et prestataires de services.

Comparer les offres en détail
  • Synchronisation bancaire illimitée
  • Annotation automatique des transactions
  • Gestion des notes de frais
  • Module de facturation
  • Et plus encore !
Démarrer

Devis gratuit

Tarifs transparents et abordables, appelez nous au 03 83 93 14 14

Photo de l'égérie Clementine qui montre le formulaire

4.2 sur 5 sur

4.6 sur 5 sur

Parlons de votre activité

Renseignez vos coordonnées, un conseiller Clementine vous contactera rapidement pour préparer notre collaboration.

Discutez avec nous sur What's App